4560 lectures - Commentaires verrouillés - Influenceurs - Article - Suggestions - Auteur
 
Code HTML à insérer sur votre site Version imprimable Première proposition publiée : Influenceurs.net Proposition précédente : Les Soldes Créateurs sur Autreshop ! Retour au sommaire Proposition suivante : le-monde-est-a-nous.net Dernière proposition publiée : La Maçonne est ma sœur Recommandation par courriel de cette bannière

Note : 2.9/5 (70 notes)

 
Annonce d'un évènement artistique ou culturel susceptible d'être relayée sur les blogs comme les flyers sont distribués de la main à la main
Liens identifiés par Technorati [^]
Recommander par courriel - S'abonner [^]
Mots-clés :

Alors que vient de s'éteindre le dernier poilu, le Conseil Général de la Meuse décide de commémorer le 90ème anniversaire des offensives franco-américaines en Meuse et de l'Armistice pour plusieurs raisons.

La bataille de Verdun en 1916 marque le paroxysme de l'affrontement entre Français et Allemands. Cette effroyable hécatombe fait de la cité meusienne un symbole, le symbole international de la Grande Guerre. Le Soldat Inconnu y est choisi. Et depuis l'Armistice, de nombreux chefs d'Etats et ambassadeurs viennent encore se recueillir sur son champ de bataille.

Il faut se souvenir que c'est en Meuse que se déroulent à l'automne 1918 deux gigantesques offensives américaines. Déjà avant l'entrée en guerre officielle des Etats-Unis - le 6 avril 1917 - des ambulanciers américains volontaires viennent transporter les Poilus blessés. En outre, la célèbre escadrille La Fayette combat au-dessus de Verdun. Puis en juin 1917, arrivent dans le sud du département les premières troupes du corps expéditionnaire américain pour s'y entraîner.

Le 12 septembre 1918 débute la première grande offensive des Américains avec l'aide des Français, pour la reprise du Saillant de Saint-Mihiel, secteur du sud-est du département occupé par les Allemands depuis le début de la guerre. En trois jours seulement, ils réussissent à le reconquérir. Dix jours plus tard, 500 000 Américains, 100 000 Français, 2 780 pièces d'artillerie, 380 chars et 840 avions s'engagent dans l'offensive Meuse-Argonne.

Malgré de lourdes pertes, du 26 septembre au 10 novembre la progression victorieuse rejette les Allemands au nord du département. Cet engagement massif des Américains, près d'un million passent en Meuse - dont Patton, Marshall, Truman - accélère la fin de la guerre. Ici, ils livrent la première grande bataille hors de leur pays.

Les traces mémorielles américaines sont nombreuses en Meuse : vastes monuments commémoratifs, stèles et à Romagne-sous-Montfaucon, le cimetière américain renferme 14 246 corps. C'est la plus grande nécropole américaine d'Europe pour les deux guerres mondiales.

La Meuse entend tout au long de l'année 2008 perpétuer le souvenir de ces combattants venus d'outre-atlantique tout en privilégiant un message de paix et d'avenir.

Propositions sur des thématiques similaires