5339 lectures - Commentaires verrouillés - Influenceurs - Article - Suggestions - Auteur
 
Code HTML à insérer sur votre site Version imprimable Première proposition publiée : Influenceurs.net Proposition précédente : Save My Brain Retour au sommaire Proposition suivante : Bertrand Delesne au départ de la Transat 6.50 Dernière proposition publiée : La Maçonne est ma sœur Recommandation par courriel de cette bannière
 
Promotion d'une initiative ayant un lien avec la blogosphère :
* elle est le fait d'un blogueur ou d'une blogueuse (cf. le profil de l'auteur)
* elle est reliée à un blog, ou elle en intègre un
* elle vise particulièrement les blogueurs, en tant que blogueurs...


(à distinguer de la promotion d'un blog qui est toujours publiée dans Actualités)
Liens identifiés par Technorati [^]
Recommander par courriel - S'abonner [^]
Mots-clés : ,

L’annonce, par le Président de la République, de la tenue d’un Grenelle de l’environnement a surpris et le rythme imposé a pris de vitesse tous les acteurs en présence. Les crises écologiques sont soumises à l’urgence médiatique... au risque de mélanger vitesse et précipitation.

Or, l’appréhension de la complexité environnementale impose au contraire de résister à la dictature de l’immédiateté. Pour ce faire, nous devons nous donner les moyens de penser la complexité, en décloisonnant une analyse par trop parcellisée. Causes et conséquences doivent retrouver une cohérence grâce à une nouvelle éthique de la responsabilité. Sans préjuger des résultats de ces négociations, la récente conversion écologique du nouveau locataire de l’Élysée va l’amener à rencontrer des associations déterminées à peser, sans a priori mais sans angélisme. D’ici à la fin octobre, plusieurs dizaines de milliers de citoyens doivent désormais prendre position et l’exprimer ouvertement aux principaux intéressés afin de créer un véritable rapport de force. Sans l’appui d’une opinion publique déterminée, le Grenelle de l’environnement se soldera par la médiatisation de mesurettes destinées à cacher une inaction lourde de conséquences. Nucléaire, OGM, autoroutes, pesticides, biodiversité, antennes relais, incinérateurs, nuisances sonores, agression publicitaire... l’ampleur de la crise écologique a de quoi faire frémir. Malgré la cécité des dirigeants politiques et décideurs économiques, le déterminisme environnemental opérera, de gré ou de force, avec ou sans nous, un changement profond, un bouleversement structurel. Il est donc de la responsabilité de la société civile de sensibiliser lesdécideurs qui ont pris la mauvaise habitude de regarder ailleurs pour mieux fermer les yeux...

Participez au Grenelléthon !

Sans prétendre à l’exhaustivité, Agir pour l’Environnement vous livre quarante propositions réparties en neuf grands thèmes. Ces propositions sont à classer en trois rubriques, les plans à mettre en oeuvre en 5 ou 10 ans, les moratoires stoppant les dérives les plus criantes et les mesures précises applicables immédiatement.

Chaque proposition fait l’objet d’une fiche détaillée disponible sur www.agirpourlenvironnement.org et compilée dans le « mémento du GREENelle ». Parce que la précipitation avec laquelle est organisé le Grenelle de l’environnement rend l’évaluation du processus particulièrement ardue, ces quarante propositions feront l’objet d’un suivi précis et d’une analyse circonstanciée permettant ainsi de noter les avancées, les reculs, les statu quo et les non-dits. Dès aujourd’hui, nous vous invitons à participer massivement au Grenelléthon en renvoyant les cartesréponses ci-jointes au président de la République, au ministre de l’Écologie, du Développement et de l’Aménagement durables ainsi qu’à la secrétaire d’État à l’Écologie. En nous renvoyant la quatrième carte-réponse, nous serons en mesure de comptabiliser chaque jour, le nombre de citoyens ayant participé à cette campagne.

>>> cf. l'humeur de Littlecelt

Propositions sur des thématiques similaires