6421 lectures - Commentaires verrouillés - Influenceurs - Article - Suggestions - Auteur
 
Code HTML à insérer sur votre site Version imprimable Première proposition publiée : Influenceurs.net Proposition précédente : Cuisines en Fête 2008 Retour au sommaire Proposition suivante : Concours Expression Mode (reporté !) Dernière proposition publiée : La Maçonne est ma sœur Recommandation par courriel de cette bannière

Note : 3.3/5 (42 notes)

Liens identifiés par Technorati [^]
Recommander par courriel - S'abonner [^]
Mots-clés : ,

Récompensé par 3 Césars en Allemagne et par de nombreux prix partout dans le Monde, Cherry Blossoms est une magnifique déclaration d'amour et un voyage bouleversant de l'Allemagne au japon.

Le cinéma allemand, on le dirait en état de grâce ces derniers temps. Un ton, un regard, une justesse … Douce, poétique et indéniablement gonflée, cette jolie fable distille tout en douceur une émotion sincère, en même temps qu’elle pose quelques petites questions fondamentales : qui est cette personne avec qui on partage tout depuis des années et que l’on prétend connaître ? Et si on regardait l’autre avec d’autres yeux que les siens ? Comment se fait-il qu’on s’éloigne, qu’on se détache de ses proches qu’on croit aimer ? Dans une des scènes les plus touchantes du film, Doris Dörrie réussit même à faire un lien entre la danse traditionnelle japonaise et la cuisine allemande. Et ça, il fallait le faire !

Synopsis

Trudi (Hannelore Elsner) apprend que son époux Rudi (Elmar Wepper) est atteint d'une maladie incurable et ne trouve pas le courage de le lui annoncer. Lorsque le médecin lui suggère d’entreprendre pour la dernière fois un voyage avec son mari, Trudi propose à ce dernier, qui n’aime guère quitter le petit village où le couple réside, de rendre visite à leurs enfants à Berlin. La visite de la capitale, décevante pour les deux parents, est rapidement suivie d’un séjour au bord de la mer Baltique. Là se produit un évènement tragique qui va obliger Rudi à porter un regard neuf sur son épouse, et à partir seul au Japon ...

Les premières critiques (Berlin 2008)

« Une "fleur de film", un triomphe ! (...) Un film qui dès la Berlinale a tenu toutes ses promesses et nous est allé droit au cœur » (Die Welt, *****)

« Un film tendre et tellement émouvant. » (Der Spiegel)

« (…) La délicatesse de la mise en scène révéle une immense tendresse pour les personnages. Rares sont les séquences dans CHERRY BLOSSOMS qui ne servent à rien, même les plus anodines. Il ne faut souvent que quelques plans à Doris Dörrie, sur des gestes, des regards, des petits détails, pour capter la banalité du quotidien, la force des non dits, le poids de l’absence. En plus d’être tendre et humain, ce drame ne manque pas d’humour. Le personnage du père provoque à ce titre de jolis sourires, tant dans sa rigidité apparente que dans son côté délicieusement désuet. L’occasion de saluer l’impeccable direction d’acteurs et la prestation collective des comédiens, remarquables de justesse. » (Hugo de Saint Phalle, monsieurcinema.com)

« Du grand cinéma » (Stern)

« Saisissant de beauté » (Cosmopolitan)

L'affiche

Tags : cherry, blossoms, film, doris, dorrie, 10 septembre

Propositions sur des thématiques similaires

Autres suggestions des votants