7212 lectures - Commentaires verrouillés - Influenceurs - Article - Suggestions - Auteur
 Modifier
Code HTML à insérer sur votre site Version imprimable Première proposition publiée : Influenceurs.net Proposition précédente : Swedge Football Retour au sommaire Proposition suivante : I love Tina Dernière proposition publiée : La Maçonne est ma sœur Recommandation par courriel de cette bannière

Note : 3.1/5 (53 notes)

Liens identifiés par Technorati [^]
Recommander par courriel - S'abonner [^]
Mots-clés : ,

[Auteur: Alban Martin, Préface de Tariq Krim, fondateur de Netvibes.com et generationmp3.com]

Avec Internet et le Web 2.0, l’industrie du divertissement est entrée dans une nouvelle ère qui pourrait bien être « l’âge de peer ». Les réseaux d’échanges entre internautes (ou P2P) ont totalement redistribué les cartes et modifié les rôles des différents acteurs. Un œil neuf s’imposait !

À ceux qui dénoncent le « piratage », Alban Martin fait ici la proposition d’un nouveau business model, celui de la cocréation de valeur. Il explique comment les maisons de disques, les éditeurs de jeux vidéo et les studios de cinéma, en intégrant pleinement le consommateur à la chaîne de valeur et à la production de contenus, pourraient dégager de nouveaux relais de croissance et sortir ainsi du conflit qui s’est cristallisé autour du téléchargement.

Ce modèle, innovant et visionnaire, est détaillé et documenté à l’aide de nombreux exemples : marketing viral, innovation ascendante, super-distribution et licences libres en sont quelques mots clés. Alban Martin démontre ici, analyse financière à l’appui, comment le gratuit... peut rapporter gros !

Diplômé d’HEC et enseignant au Celsa sur les médias informatisés, Alban Martin est concepteur de services innovants pour un grand groupe de télécoms. L’Âge de Peer s’inspire de son mémoire de fin d’études, qui a reçu en 2004 le prix de la fondation HEC.

Parfois du côté des « gendarmes », souvent du côté des « voleurs », L’Âge de Peer donne la sensation de lire un scénario de science fiction. En remettant en cause nombre d’idées reçues, Alban Martin ouvre de véritables perspectives pour l’avenir de l’industrie du divertissement.

Grégoire Lassalle, directeur général délégué d’Allociné

Oubliez l’or, misez sur l’émotion ! Dans la nouvelle économie du divertissement d’Alban Martin, l’étalon c’est la singularité de l’expérience. Critère ultime de valeur face à l’excès d’information, elle commence – délicieux paradoxe – par le gratuit qui permet d’amorcer le tissage de relations entre l’artiste et son public.

Francis Pisani, journaliste à San Francisco, blogueur pour LeMonde.fr, http://www.transnets.net/

Propositions sur des thématiques similaires

Modifier